Noël, ce n’est qu’une fois par an et c’est l’une des rares occasions de se faire plaisir avec des produits d’exception et d’excellents vins qui n’entaillent pas votre budget.

A vous cher pèlerin du vignoble vaudois et de La Côte AOC, nous avons sélectionné pour vous quelques recommandations pour bien choisir vos vins de fêtes et vous assurez du bon accord.
Dans les profondeurs des caves et des domaines de La Côte se trouvent des trésors insoupçonnés. Nous ne doutons pas que vous saurez dénicher ici ou là les pépites qu’il vous faudra!

Pour un repas de fête, l’important est d’assurer une progression flatteuse, de l’entrée au dessert, où plats et vins se répondent dans une harmonie de saveurs. S’il n’y a pas de règles statiques, voici quelques astuces qui faciliteront vos choix d’accords vins et mets.
Astuce Numéro 1: Restez en cohérence avec votre plat
Si votre plat est léger, restez sur un vin léger comme par exemple un gamay frais et léger, ou un chasselas. Si votre plat est complexe, servez un vin plus structuré, comme une Mondeuse par exemple ou un Servagnin!

Astuce numéro 2 : Servez un vin de la couleur de votre plat.
Si c’est une viande blanche ou un poisson, servez un vin blanc. Si c’est une viande rouge ou un plat en sauce, optez pour un vin rouge !

Astuce numéro 3 : Osez jouer avec les contrastes.
Contrastez le moelleux d’un plat avec l’acidité d’un vin ou l’amertume d’un plat avec le moelleux d’un vin. Par exemple, servez un fromage bleu avec un vin blanc doux, le salé du fromage s’opposera à la douceur du vin pour un accord parfaitement équilibré.

Astuce numéro 4 : Pensez aux mousseux pour l’apéritif ou commencez tout simplement avec un chasselas (incontournable à notre goût)
Pour réveiller le palais et se mettre immédiatement dans une ambiance festive, quelques bulles de mousseux issus de La Côte seront parfaites. Et si vous êtes comme nous, le chasselas est notre vin d’apéritif par excellence. Pas de rencontre entre amis, pas de fête, pas d’anniversaire sans un verre de ce fameux cépage vaudois, dont on ne se lasse jamais! A vous de choisir!

Et selon les goûts, vous pouvez enfin partir sur un moelleux, des lieux de production Mont-sur-Rolle ou Féchy par exemple, comme un muscat doux. Leur nez de fruits frais promettent un apéritif léger et gourmand.

Astuce numéro 5 : N’attendez pas le 1er janvier pour prendre de bonnes résolutions.
Se préparer un repas de fête peut se faire en un clin d’oeil: perches du lac, fera ou écrevisses en compagnie d’un blanc structuré et généreux, comme certains chasselas élevé sur lies. Les rouges de La Côte possèdent de grandes richesses aromatiques et se marient avec perfection avec un beau morceau de boeuf ou une volaille.

Astuce numéro 6 : Osez le mariage parfait!
Pour terminer le repas en beauté, les adeptes du plateau de fromages, auront l’embarras du choix. Osez un vieux chasselas avec un L’Etivaz, un accord extraordinaire permis grâce à la grande qualité de nos produits de terroir.

Enfin en dessert, un passerillé, riche, aromatique offrira un joli mariage avec vos desserts sucrés. Tandis qu’un vin rouge fera des merveilles avec des desserts au chocolat. Essayez par exemple un vin du lieu de production Morges , ou Nyon

Vous l’aurez compris, les vins de La Côte offrent une grande variété de saveurs qui invitent au partage, à la convivialité et au plaisir. Que la fête soit belle !

Un millésime certainement exceptionnel, mais une année dure, et difficile pour la viticulture.

Même si les vendanges ont été précoces dans la région de La Côte, et plus généralement dans toute la Suisse, il faut bien s’attendre à un millésime 2020 de grande qualité. En effet, la cuvée 2020 laisse présager des vins équilibrés et expressifs. De quoi remonter le moral des encaveurs dans ce contexte particulier qui cumule fermeture de restaurants et annulations d’évènements.
En revanche, la quantité sera un peu en-dessous de la moyenne habituelle, notamment à cause du peu de précipitation durant les périodes chaudes. Après un hiver très doux (trop doux), le printemps en semi-confinement a amené les viticulteurs à repenser leur organisation des travaux à la vigne.
Quelle année singulière! 2020 aura vraiment mis les vignerons à très rude épreuve. Les restrictions liées à la pandémie ont également eu un impact sur le travail de la vigne. Certains domaines ont dû faire appel à des bénévoles ou à des amis à cause des frontières fermées ou des quarantaines obligatoires. Les vendanges ont donc eu lieu dans une ambiance tout à fait particulière. Sans aucun doute, ce nouveau millésime marquera les esprits et les Vins de La Côte!

Heureusement pour les viticulteurs qui doivent faire face à une situation délicate depuis la fermeture des restaurants, ils ont pu récolter des raisins de haute qualité. Les vignes ont également été plutôt épargnées des maladies habituelles.

Malgré ce contexte unique, les vignerons de La Côte seront en mesure d’offrir un magnifique Millésime 2020 à leur clientèle. Tant en vin blanc qu’en vin rouge, l’été chaud et sec a permis d’avoir un raisin très sain et sucré. Mais c’est aussi grâce à leur savoir-faire unique qu’ils pourront proposer des vins gourmands, un savoir-faire que vous pourrez découvrir en dégustant la cuvée 2020!

Le travail de la vigne en hiver
Durant l’hiver, la vigne est au repos, la sève est redescendue et attend le début du printemps pour reprendre son activité, qui se manifeste par ce qu’on appelle les pleurs de la vigne, ces gouttes de liquide claires comme de l’eau de roche qui sont les premières manifestions de son réveil. En cette période de grand froid, il faut savoir que les ceps supportent relativement bien le froid, dans certaines limites toutefois. Le danger du gel d’hiver, très différent de celui du printemps (puisque la vigne dort) apparaît aux alentours de -15 -20 degrés selon l’âge de la vigne.

Lors de ces périodes de grand froid, les ceps peuvent mourir en masse, comme cela avait été le cas en 1956, dernière attaque majeure qui avait touché l’ensemble des vignobles suisses. Il ne reste alors au tâcheron que l’arrachage et le remplacement des ceps morts…

Cette période de repos végétatif, permet au vigneron d’effectuer la tâche de la taille, qui dure environ 3 mois. En effet ce travail exige du temps, car de nombreux coups de sécateurs sont nécessaires pour préparer la vigne à la prochaine saison!  La taille nécessite des compétences particulières et un vrai savoir-faire! Le vigneron laisse ainsi sur chaque cep un à deux sarments qui porteront la nouvelle récolte. Cette pratique de la taille permet de créer un nouvel équilibre pour guider les futures récoltes. Le bois coupé est ensuite broyé par un tracteur ou il est brûlé sur place, si ce dernier ne peut pas y accéder.

C’est également pour lui le moment de remplacer les piquets et amarres qui sont cassés et d’effectuer tout le travail à la cave, car là aussi, le nouveau millésime se prépare!

On le voit bien, l’hiver n’est de loin pas une période de repos pour le vigneron qui organise ainsi la nouvelle période de croissance végétative.

La vie de château au cœur du vignoble de La Côte AOC!
Propriétés patriciennes et châteaux historiques forment le patrimoine de La Côte. Chaque bâtisse a une histoire propre dans cette région et tous sont certifiés par une AOP. Elles font partie intégrante des Vins de la Côte AOC.

On compte plus de 32 châteaux et domaines, dont les plus connus sont le Château d’Allaman, Vufflens-le-Château, le Château de Bursinel, le domaine de la Balle, le domaine de Dolle et le domaine de Chantegrive.

Les différents domaines sont ouverts au public lors des caves ouvertes, mais, le reste du temps, ce sont des propriétés habitées.

Les balades y sont fortement conseillées, dans un décor sublime avec vue sur le lac et en plein cœur d’un vignoble au paysage époustouflant. Vous pourrez associer nature, culture et plaisir, car certains châteaux se sont enrichis d’expositions temporaires ou permanentes.

De plus, vous partirez à la découverte des différents cépages qui y sont cultivés ; notamment le chasselas dont la plante s’épanouit parfaitement dans le climat de l’arc lémanique.
Certains producteurs choisissent de cultiver d’autres cépages. Dans les vignes d’Allaman par exemple, on cultive des cépages noirs comme le pinot ou le gamay.

C’est grâce à cette diversité et au climat de ce lieu d’exception que les saveurs que vous retrouvez dans les vins de La Côte AOC sont si agréables et vous apportent un plaisir indescriptible lors de sa dégustation!

Portes Ouvertes – Dégustation des nouveaux millésimes

Cave Jean-Daniel Coeytaux
Rue du Château 4
1169 Yens-s/Morges

Du 7 au 8 mai 2021

Horaires :

Vendredi 7 mai 2021 : de 17h à 21h.

Samedi 8 mai 2021 : de 10h à 17h.

Portes Ouvertes et dégustation des nouveaux millésimes 2020 (pour les vins qui seront déjà mis en bouteilles).

Ambiance conviviale et décontractée. Nous vous attendons nombreux !

Les vins suisses gagnent des parts de marché dans la grande distribution
Malgré un fort recul de la consommation générale en 2020, les vins suisses se démarquent en grappillant des parts de marché face aux vins étrangers. Avec la fermeture des restaurants, la consommation de vins s’est vue bouleversée et cela ressort dans les chiffres du rapport de l’OSMV. En effet, ce sont les grands distributeurs (Coop, Denner, Globus, Manor, Migros, Spar, Volg et Landi) qui ont sorti leur épingle du jeu, avec une augmentation des ventes !

Quelques chiffres 2020

Les rosés suisses qui arrivent en tête des ventes avec une augmentation de 14% ; un chiffre qui ne surprend pas puisque ces dernières années le rosé connaît un succès croissant. Les rouges ont augmenté de 13.7% et les vins blancs de 13.5%.

En ce qui concerne les vins AOC, les cantons de Vaud et du Valais restent les plus grands vendeurs. De plus, la suisse romande est, proportionnellement, plus encline à consommer des vins suisses que des vins étrangers (35%-65%) comparativement au Tessin et à la Suisse alémanique (25%-75%).

En 2020, dans la grande distribution, les vins suisses représentent une part de marché de 28.1%, une augmentation de 0.5% sur les vins étrangers par rapport à 2019.Dans les grandes surfaces, les ventes sont à 57% des vins rouges, à 30% des blancs et à 13% des rosés.

Gare aux conclusions hâtives

La bonne nouvelle à retenir pour cette année 2020 est l’augmentation des ventes de vins suisses face au marché étranger et le succès des vins AOC (+12.7%) et des vins du Pays (+20%).

Toutefois ces chiffres ne reflètent pas la dure réalité à laquelle doivent faire face les acteurs et les actrices du secteur vitivinicole. En effet, la fermeture des restaurants et l’annulation des grands évènements publics ou privés ainsi que la potentielle péjoration de la situation économique de certains foyers ont pénalisé les ventes et le secteur se trouve toujours dans une situation délicate.

Il est donc important, sur la durée, de continuer à se tourner vers le marché suisse lorsque cela est possible et de déguster de bons vins locaux!

Rosé : Le secret bien gardé de son succès

Le rosé : de 2ème choix à branché comme jamais !
Les ventes de rosé ne cessent d’augmenter ces dernières années en Suisse. Un succès qui l’a même propulsé à Cannes, avec son propre festival : le Pink Rosé Festival ! On y retrouve deux cérémonies de remise de prix : Les Pink Awards et les Design Awards.

Les Design Awards mettent en valeur l’esthétique des étiquettes et des bouteilles, qui plaisent beaucoup aux plus jeunes consommateurs et qui sont un atout marketing indéniable du rosé. Les Pink Awards quant à eux interpellent pour leur innovation. En effet, les prix décernés dans cette catégorie se basent sur l’association d’un rosé et d’un plat.

Ce concours nous permet de déconstruire des idées reçues sur la consommation de ce vin ! Puisque oui, le rosé peut s’accorder avec différents plats, contrairement à l’image traditionnelle que nous avons de lui: Le rose serait un vin d’apéro… Oui, mais pas uniquement !
Pour preuve, les 3 derniers grands gagnants des Pink Awards avaient associé leur cru à un dessert (glace caramel) pour les 1ers, à un carpaccio de langoustine pour les 2èmes et à un filet de charolais pour les 3èmes. Un podium qui nous donne des idées d’associations pour satisfaire nos papilles !
Il se boit avec tout
Du barbecue composé de viandes épicées, de poissons ou saucisses au cheatmeal avec burgers, hotdog ou pizza, le rosé et sa fraîcheur sont les bienvenues à tout moment !

Vous avez encore faim ? Et bien tant mieux, puisqu’il s’accorde aussi parfaitement avec vos desserts, qu’ils soient glacés ou fruités.

Son succès l’a même dessaisonné ! En effet, le rosé se savoure désormais aussi sur les terrasses d’après-ski !

Les habitudes de consommation changent et la qualité du rosé s’améliore de jour en jour. Les vignerons comprennent petit à petit le potentiel de ce vin et s’investissent pour innover dans la production du rosé. De plus, le travail de graphisme et le storytelling autour de ce produit lui confère un tout nouveau statut.
Bientôt un classique ?
Les plus jeunes sont très friands de rosé. Ils le perçoivent comme une boisson tendance, mais aussi simple et authentique car ne nécessitant pas de connaissances particulières en œnologie. Les milléniaux le savourent de manière décomplexée. À cela s’ajoute l’esthétique travaillée des bouteilles de rosé qui ne pase pas inaperçue auprès ce groupe de consommateur. Mais même si c’est une bonne nouvelle que ce vin connaisse un franc succès, il faut savoir que ce n’est pas forcément le rosé suisse qui a le plus la cote.

Une étude de Changins a par ailleurs démontré que les rosés suisses pouvaient mieux faire. Par exemple, le fait de ne pas avoir le terme « rosé » inscrit sur l’étiquette porte préjudice aux vins suisses. C’est notamment un frein pour les consommateurs les plus jeunes car tout l’imaginaire construit autour du terme « rosé » tombe à l’eau.

Les  producteurs de rosés suisses doivent investir dans leur communication, car le rosé construit sa notoriété sur des symboles qui font voyager l’esprit…
La symbolique, son secret
Dans l’imaginaire collectif, le rosé est associé à la chaleur, au réconfort, au calme, à la joie de vivre, à la convivialité. Il nous projette au bord d’un lac ou de l’océan, entouré de notre famille ou de nos amis profitant d’un moment de détente.

Le rosé est frais, vif, fruité et souvent il est composé de notes florales. Il est associé aux saveurs estivales parce qu’en été nous profitons plus des apéros en terrasse. En fait, le rosé s’est construit une image qui s’est transformée en art de vivre !
Surfer sur la vague
Comme les terrasses et les restaurants ont enfin rouverts leurs portes, c’est le moment idéal pour les vignerons d’exploiter « la philosophie du rosé »! Des moments de convivialités entre amis ou en famille, cela fait des mois que nous en rêvons et nous pouvais désormais le faire à l’ombre d’un parasol, autour d’un verre de rosé de La Côte AOC. Pour les vignerons suisses, il est l’heure de surfer sur la vague…rose.

Beau succès pour l’édition 2019 de Divinum
Cette troisième édition du salon Divinum a dépassé la barre des 20’000 visiteurs! Richard Chassot, organisateur de Divinum à Morges, et les quelques 30 vignerons de la Côte présents sur place ont confirmé leur satisfaction sur ce nouveau succès. Faire connaître le chasselas 2018 aux jeunes adultes a fait partie de sa réussite.

En 2019, les Vins de La Côte sont sponsors du FFFH
La 15e édition du Festival du Film Français d’Helvétie aura lieu du 11 au 15 septembre 2019, entre Bienne et Berne. Cinq jours dédiés au cinéma français/francophone. Et plus de cinquante longs-métrages dont de nombreuses Grandes Premières seront ainsi dévoilés à Bienne en version originale, la plupart sous-titrés en allemand.

Les Vins de La Côte ont décidé d’être partie prenante dans cette aventure dès 2019. En effet, la philosophie de ce festival de porter la culture francophone romande en Suisse allemande répond parfaitement aux aspirations des Vins de la Côte. Les Vins de la Côte se réjouissent de faire découvrir leurs différents nectars aux amateurs de film et au public présent durant tout le festival.

Les cinévores ont trouvé leur festival et les Vins de la Côte espèrent que son public pourra savourer l’atmosphère bon enfant qui règne dans la cité horlogère, un bon verre de blanc à la main!visiter le site FFFH
Galerie d’images

Copyright : @Alex Safari Kangangi

Les Vins de La Côte sponsors du Comptoir Helvétique!
Les Vins de La Côte ont décidé d’être partenaires et sponsors de la nouvelle Fête organisée par Chassot Concept. L’organisateur désire réconcilier les Lausannois avec ce rendez-vous. Pour y parvenir, de nombreuses idées sont venues fleurir le concept, mais également un retour de la gratuité des entrées pour le mardi 17 septembre.

Les Vins de La Côte ont quant à eux prévu un stand pour y accueillir tous les amateurs de bons crus et désireux de passer un moment de convivialité. Ainsi chaque jour, 2 vignerons de La Côte se partageront le stand et feront déguster leurs crus aux visiteurs.

Pour le reste, les organisateurs ont conçu un programme fidèle aux incontournables de la manifestation mêlant terroir, gastronomie et nouvelles technologies. Une centaine d’exposants sont annoncés. Ce qui est certain, c’est que la bonne humeur sera de mise.
Concours pour gagner un jéroboam de Gallota
Sur le stand, nous properons à tous les visiteurs de gagner un jéroboam de Gallota. Pour gagner, rien de plus simple, rendez-vous au stand N° 3 et devinez le poids de la bouteille!

Bonne chance à tous et au plaisir de vous retrouver!

Toutes les informations sur l’événement: comptoirhelvetique.ch